Faia & Rihan Younan, To Our Countries – لبلادي

Au milieu des larmes resonne quelque chose comme une fierte violee, outragee, mais toujours vivante. Resistante…

Deux soeur syriennes, Faia et Rihan Younan chantent et racontent sur une superbe musique comment le Proche-Orient souffre du jeu de puissances etrangeres. Iraq « libere » par une guerre americaine meurtriere qui en desagregeant l’etat a permis aux hordes du DAESH de prosperer. Syrie ou les puissances ont attise les tensions et la aussi permis au DAESH de se livrer aux pillages et massacres sur les populations civiles qui jusqu’alors vivaient en paix. Liban, dont on oublie trop souvent qu’il a ete la premiere victime de cette destabilisation de la region. Et enfin, Palestine, pays et peuple sans terre, avec ses millions de refugies dont le droit est simplement nie, seuls face a la colonisation.

Cette chanson a fait l’objet de critiques toutefois, car la partie « syrienne » du texte ne mentionne pas le caractere repressif du regime de Bashar Al Assad et tendrait a aller dans le sens du discours officiel Syrien d’une guerre civile sans reelle origine quand on se souvient qu’en 2011 des manifestations ont ete severement reprimees.

Il n’en demeure pas moins que cette chanson eveille quelque chose de plus profond, a savoir que la region est livree a des destructions (Liban, Falistine, Iraq, Syrie) alimentees, financees par des puissances etrangeres pour leur propre interet (Qatar, Turquie, Israel, Arabie Saoudite mais aussi les USA). Quand monte la voie clamant « Bagdad », on realise que cette voie embrasse les siecles et que c’est a une civilisation multimillenaire que les barbares s’attaquent. Et soudain, au milieu des larmes resonne quelque chose comme une fierte violee, outragee, mais toujours vivante. Resistante. Quelque chose qui ne peut que rencontrer un echos dans un pays comme l’Algerie…

More from Nedjma Djazairiya

Musique : EL DEY, Maria

Aujourd’hui, certains ont l’humeur chatouillée par quelques pauvres cadenas accrochées par quelques...
Read More

Laisser un commentaire